Inside Street

La Suisse vue…Berne

La première ville pour mon projet « La Suisse (vue) par un photographe de rue » est la capitale, Berne. La ville qui a la plus grande rue couverte d’Europe, pas moins de 6km d’arcades qui cachent des magasins incroyables mais surtout les fameuses caves voutées devenue des boutiques pleines de charme et de trésors à découvrir. 

Créations personnelles de designers bernois, barbier, fromages, parfums et j’en passe n’attendent que vous pour être découverts. Pour un photographe de rue c’est aussi une ville d’opportunités, de photos uniques, entre les trams du plus ancien au plus moderne avec des couleurs différentes, les ruelles et enfin balade le long de l’Aar, c’est un vrai terrain de jeux.

J’ai beaucoup aimé déambuler dans les rues et parfois m’arrêter, observer sans même prendre de photo, juste pour le plaisir de contempler cette rue principale avec les va-et-vient des trams se croisant dans des couleurs rouge, bleue et jaune.

J’ai continué mon parcours vers la Fosse aux Ours, mais juste avant l’Aar se dévoile avec sa couleur si particulière d’un vert bleu renforcé par la lumière du soleil.

Ensuite, j’ai longé la rivière jusqu’à me retrouver au pied du Pont de Kirchenfeld, qui est l’un des chefs-d’œuvre du génie civil en Suisse. Entièrement en métal, il est vraiment très beau et assez impressionnant.

Juste proche de là, vous pourrez profiter de l’Aar en buvant un verre sur une terrasse surplombant la rivière. En poursuivant mon chemin, je me suis retrouvé derrière le Palais Fédéral où siègent les 7 sages de Suisse.

J’ai ensuite assisté à un autre spectacle auquel même les grands noms de la street auraient aimer assister, des enfants jouant sous les jets d’eau de la Place Fédérale (en allemand Bundesplatz). Place de la vieille ville de Bern, elle est notamment bordée par le Palais Fédéral et par la Banque Nationale Suisse.

Je dois dire que cette ville m’a laissé vraiment un beau souvenir et j’y retournerai avec grand plaisir ! Je ne connais pas encore ma prochaine destination mais quoi qu’il en soit, j’ai déjà soif d’autres découvertes et de pouvoir les partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *