Stéphane Simon

FujiFilm X100F : Making Of

janvier 17, 2019

Un FujiFilm X100F un achat que je ne regrette pas et je dois avouer que jamais j’aurais pensé écrire cela un jour. Avec cette séance à Genève, j’ai pu tester mon nouvel achat avec un modèle, je vais donc dans cet article vous expliquer mon choix, ce que j’apprécie et le choix de développement.

L’appareil rentre dans la catégorie compacts experts APS-C ce qui veux dire objectif fixe et ce modèle le X100F c’est une optique de 23mm (équivalent 35mm en 24×36) et ouverture f/2 ! Un capteur de 24mp, une très bonne gestion du bruit numérique et dans un look très rétro (ce que j’adore).

La prise en main est très simple et rapide, le nombre de fonction que l’on peut personnaliser dans le menu est vraiment top, la simulation des films fonctionnent parfaitement et surtout en développement par la suite.

Certaines personnes pourront penser que c’est une contrainte un objectif fixe, c’est vrai que l’on a l’habitude de pouvoir changer notre optique selon la situation et on rentre dans un certain confort mais c’est juste un avais personnel, ce FujiFilm me permet justement de réfléchir différemment et c’est moi qui m’adapte, construit mon image car je n’ai pas d’autres choix et cela me plait !

Un des avantages et que j’apprécie c’est la possibilité de recharge avec une batterie de secours, je possède une beon power de 10000mAh de capacité ce qui me permet de recharger en tout lieu mon téléphone, mon appareil et même ma VAP si besoin.

Sur le terrain, la prise en main est très agréable, il y a une un temps d’adaptation bien entendu car ce n’est pas tout à fait pareil que de shooter avec un reflex numérique mais on prend très vite du plaisir de faire de la photo, les idées se bousculaient dans ma tête et sans oublier que j’étais avec un modèle qui en avait tout autant que moi.

Sincèrement je n’avais plus connu cette sensation de plaisir depuis l’acquisition de mon premier appareil Nikon, je ne dis pas que le plaisir avait disparu durant ces dernières années mais il y avait un petit truc qui n’était plus présent et que j’ai retrouvé avec ce X100F : la créativité.

Quand je suis rentré, j’avais le petit stress du résultat car première fois, est-ce que mes réglages étaient bons ? J’ai donc importer dans deux logiciels qui sont les plus utilisés, Adobe Lightoom et Capture One 12.

Je voulais voir comment était pris en compte le profil de l’appareil, la simulation des films car c’est très bien ce genre d’option mais si derrière les grands logiciels ne suivent pas en gestion cela serait un vrai gâchis.

Dans Lighroom le profil FujiFilm ainsi que les différentes simulations est très bien pris en charge voir mieux qu’avec d’autres appareils que je connais, si en plus vous combiner cela avec des paramètres prédéfinis vous obtenez des résultats de bonnes qualités colorimétrique avec un look vintage.

Before
After

Pour Capture One version 12 c’est une évidence que de travailler avec la marque Fuji on obtient des résultats de haut vol, le X100F est pourtant juste un compact même si c’est dans gamme assez haute il est pris en charge sans aucun problème.  

Ma conclusion sera la suivante et va surprendre sans doute quelques personnes, il y a 10 ans en arrière je n’aurais sans doute pas acheter ni même pensé à ce type d’appareil car déjà on n’était pas dans la même conception et qualité pour les compacts numérique mais il est vrai qu’avec le temps on cherche

sans doute enfin c’est mon cas du matériels de bonnes qualités, légers avec de nombreuses options ce que je retrouve d’ailleurs dans cet appareil, la question est la suivante : Est-ce que je remplacerai mon matériels complet par cette gamme comme les FujiFilm X-T2 voire même T3 ? Je pense que je garderai sousla main mon Nikon D750 avec un 50mm et mon 70-200mm mais sinon mon D500 je pourrais oui le remplacer sans problème.

Vidéo Backstage

Vapotage : Mon expérience
Stacha : Making Of
Street Lausanne : Making Of

    Leave a comment